Follow:
Browsing Category:

Des volcans, des chutes d’eau, du vent… L’Islande

    Des volcans, des chutes d'eau, du vent... L'Islande

    Islande – Mai 2017 / 2ème semaine

    Canyon Fjadrargljufur

    Roadtrip en Islande, 2ème semaine.

    Pour notre réveil à Kirkjubaejarklaustur nous profiterons à nouveau de notre joli spot au pied de la cascade pour petit-déjeuner.
    Nous reprenons la route 1 en sens inverse sur quelques kilomètres pour trouver le canyon Fjadrarglgljufur. Magnifique canyon datant de l’ère glaciaire ! Malgré les barrières présentes tout le long du bord pour protéger la flore abîmée par le passage incessant des gens, les différentes vues le long de la marche du canyon valent le détour. Une des plus belle merveille géologique que l’on ai pu voir. Juste avant de tomber sur le parking du canyon se trouve une petite route remontant vers le centre de l’île. Dans l’expectative de voir une belle chute d’eau nous nous y engageons. La route se termine rapidement en un petit chemin tout boueux grimpant à travers sommets. C’est littéralement notre première expérience “off-road”, comprenons ici un chemin qui n’entre pas dans le cadre de la boucle faisant le tour de l’île, mais bien d’un sentier tortueux à travers monts. L’idée est d’aller voir cette fameuse chute et de se rendre compte de la difficulté d’atteindre certains points se trouvant plus au centre du pays. Comme nous devions nous en doutés après avoir passé un certains panneau déconseillant “fortement”(/interdisant) l’accès nous avons du faire demi-tour (tant bien que mal). Mais c’était assez riche en expérience de conduite et de vues de sommets rocailleux disparaissant dans les nuages.

    Suite du périple, nous continuons la route en direction de l’Est en passant par Foss a sidu, petite cascade sur une propriété privée, mais on a pu se garer juste devant pour prendre quelques photographies.
    Juste en face de la chute d’eau se trouve Dverghamrar, un curieux site rocheux, géométriquement beau, réputé pour y abriter le peuple caché d’Islande (vive le folklore, j’adore !).
    La journée se termine dans les environs de Skaftafell, le parc national, auquel nous essayons une approche mais qui se solde encore une fois par un échec. En effet le temps prévu en cette fin de journée étant catastrophique, l’entrée du parc est fermée et surprise de cette météo locale islandaise, il apparaît que la route circulaire risque d’être barrée à cause de la tempête annoncée. Ni une ni deux nous décidons de précipiter le pas vers le logement du jour.
    Entre temps, pour ne pas se sentir trop frustrés par la journée nous décidons de faire un petit décrochage pour notre premier vrai glacier, Svinafellsjökull, petit comparé au fameux Jokulsarlon mais tout aussi impressionnant par le calme qui y règne, la couleur de la glace et des eaux qui l’entourent.

    Nouvelle journée, même aventure. passage par la petite ville de Hof pour y apercevoir son église (Hofskirkja) tourbée, assez photogénique même avec le brouillard du matin.
    Passage obligé par l’incontournable Jokulsarlon, glacier très connu et très touristique. C’est également un endroit prisé par les cinéastes. On y trouve beaucoup d’excursions en bateau mais comme tout le reste dans ce pays, cela reste relativement cher. Mais sa contemplation sur le bord, regarder les nombreux îlots de glace et s’émerveiller à chaque apparition de phoques nous suffisent amplement. Il est quand même plus agréable de profiter d’un lieu merveilleux loin de la foule bruyante !
    En arrivant sur place nous avions remarqué un autre spot, de l’autre coté de la route, après le pont, un énorme parking qui permet finalement d’atteindre la fameuse Diamond Beach. En cette mi Mai la foule n’est pas encore trop importante, nous avons donc l’opportunité de bien profiter du lieu et de s’amuser avec les innombrables morceaux de glaces échoués sur la plage, vraiment, ça vaut le coup d’oeil !

    Nous finirons la route dans le peu connu et magnifique petit village de pêche de Djupivogur. Entouré de jolies montagnes, son petit port et les jolies maisons islandaises nous ravissent pendant que nous nous y baladons en fin de journée. Certainement le plus beau village qu’on ai traversé.

    Qui dit passage par les fjords de l’Est dit obligatoirement visite de la ville de Seydisfjordur/Seyðisfjörður. Malgré une météo déplorable le charme de cette bourgade se fait bien ressentir.
    Non loin de là, à Egilsstadir se trouve deux belles cascades, Litlanesfoss et Hengifoss qui s’atteignent par une jolie marche à flanc de montagne. La vue sur la rivière y est époustouflante et la découverte des chutes d’eau et de leur formation rocheuse valent la balade.

    La suite du voyage promet des surprises, car dorénavant nous dirigeons nos roues vers le Nord, ce fameux Nord islandais qui nous fait de l’oeil depuis notre arrivée. Qui aurait pu croire que c’est là-bas que nous attraperions de vilains coups de soleil??

    Share: